Depuis le début du confinement notre paroisse et les mouvements présents à Saint-Germain ont fait preuve d’une créativité extraordinaire pour nourrir la vie spirituelle de tous et rejoindre les plus pauvres et les plus isolés.

Au Secours catholique de Saint-Germain, une chaîne de fraternité a été naturellement mise en place avec des appels réguliers aux habitués afin d’éviter la perte de repères et maintenir du lien.
Les formateurs en français ont décliné les devoirs, ont corrigé par mail et ont assuré des cours quotidiens et des conversations par Whatsapp ou autres supports de messagerie. Les enfants ont été suivis en soutien scolaire et ont écouté souvent en famille deux fois par semaine une histoire contée par téléphone.

Une équipe de couturières a produit sur-blouses pour l’hôpital de Poissy/st Germain et des masques distribués à un centre d’hébergement et aux familles suivies .

Parallèlement des mesures directes ont été prises tant financières ( distribution de carnet de Tickets services ) qu’administratives pour apporter une aide concrète, en collaborant avec les autres associations solidaires.

Pendant ce temps de confinement, l’équipe St Vincent de Paul a tâché de garder un lien avec ceux qu’elle soutenait: dans le cadre du soutien scolaire, les bénévoles ont pris contact avec leurs élèves pour leur demander leurs besoins mais beaucoup, notamment en primaire, ne se sont pas manifestés ou ont décliné l’offre de soutien à distance. Cependant pour d’autres un suivi par les réseaux sociaux a été mis en place, en particulier pour les lycéens qui passaient leur bac de français. Pour l’apprentissage du français avec les adultes, dans la plupart des cas les cours ont été poursuivis, à distance bien sûr. “Toutes nos visites aux personnes âgées ont été suspendues, mais le téléphone a bien fonctionné !!!”, de même les participants aux ateliers mémoire ont tous été contactés par téléphone de temps en temps, et un mail avec un jeu ou un petit exercice de réflexion leur a été
régulièrement envoyé pour maintenir en forme les méninges et surtout garder un lien !

La Conférence St Vincent de Paul a continué à suivre les personnes aidées par des contacts téléphoniques et d’autre part s’est ouverte à l’accompagnement des sans abris, dans son désir de rester à l’écoute des détresses causées par la crise actuelle.

Nous ne pouvons pas bien sûr citer toutes les actions réalisées, mais nous sommes sûrs que cette période nous a permis de nous retrouver sur le chemin d’une fraternité réellement partagée.

Et après? Nous ne savons pas de quoi seront faits les mois à venir mais avec certitude, les besoins, les souffrances et les conséquences de la situation de confinement vont être nombreuses et notre générosité, notre disponibilité et notre inventivité vont être précieuses pour ne pas étouffer ce qui a été semé, et apporter une réponse aux différents besoins. Déjà beaucoup de structures de la paroisse et de la ville de Saint-Germain portent le souci de la solidarité. Renouvelés par l’expérience commune que nous traversons, nous allons poursuivre ensemble dans cette dynamique de charité et de mission.