Le mariage religieux enrichit le mariage civil d’une dimension sacrée propre à la foi chrétienne. C’est l’un des sacrements de la nouvelle Alliance dans le Christ. Il suppose, au minimum, que l’un des deux conjoint soit croyant, baptisé catholique, confirmé autant que possible, et que l’autre partage avec lui les mêmes valeurs fondamentales, même s’il n’est pas catholique.

Conditions pratiques

Le mariage catholique est encore relié au territoire des paroisses. De ce fait le choix de l’église saint Germain concerne en priorité les conjoints résidant sur le territoire de la paroisse qui couvre des rues se situant au nord de la N13 (voir la carte). A défaut il concerne ceux qui pratiquent régulièrement la messe dans cette église (paroisse d’élection) ou ceux dont les parents y habitent.
La première démarche est de prendre rendez-vous avec un prêtre de la paroisse, environ un an avant la date souhaitée (préavis demandé par les évêques de France). Si vous avez choisi de vous marier ailleurs pour des raisons familiales (en Province par exemple), il est préférable que vous fassiez votre préparation dans votre paroisse d’habitation. C’est le cas des 2/3 des demandes que nous recevons.

La préparation au mariage

A la première rencontre avec le prêtre la date et l’heure du mariage sont fixées. Un dossier est remis aux fiancés ainsi qu’une Bible. Ce dossier contient le descriptif de la préparation, le rituel du mariage et la marche à suivre concernant les documents administratifs.

La préparation au mariage, à la paroisse Saint Germain, comprend plusieurs rencontres avec le prêtre, au moins trois soirées chez un couple de l’équipe « Préparation au mariage » (dite aussi CPM : Centre de Préparation au Mariage) et une journée de dimanche passée avec les autres couples qui se préparent dans la même année.

Peuvent s’ajouter à ce programme minimum d’autres démarches selon la situation des fiancés et leurs disponibilités (retraite ou session ailleurs, parcours Alpha, préparation à la confirmation, etc.).

L’objectif de cette préparation est double. D’une part réfléchir sur la vie de couple et la famille dans l’esprit d’un engagement définitif. D’autre part avancer sur le chemin d’une vie chrétienne plus cohérente et plus profonde, en lien avec la communauté paroissiale de Saint Germain.