La Mémoire de la Présentation de la Vierge Marie, fixée au 21 novembre, ne s’appuie sur aucun passage des évangiles canoni­ques, mais se réfère à la tradition de la présentation de Marie au Temple, telle qu’en fait mention le Protévangile de Jacques (écrit en grec peu après le milieu du deuxième siècle). Au-delà de cette tradition, l’Église célèbre le 21 novembre le don que Marie Imma­culée n’a cessé de faire d’elle-même à Dieu, don qui reste le modèle de toute consécration religieuse ou sacerdotale.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés