Messe à 11h à l’église Saint-Germain

En 2018, le pape François institut la fête de “Marie Mère de l’Église” le lundi de Pentecôte

 

« Le pape François a voulu compléter l’initiative de son prédécesseur admiré, Paul VI qui avait proclamé Marie, Mère de l’Église, le 21 novembre 1964.

Marie, très Sainte est chère à l’Église car son OUI courageux de l’Annonciation inaugure les « temps nouveaux ».
Mère de Jésus, l’Unique Sauveur, Elle sait, qu’Elle aussi est sauvée par la mort et la résurrection du Christ.
Sauvée par anticipation, Elle collabore ainsi de manière parfaite, selon sa vocation unique, à l’œuvre du salut.
Jésus sur la croix lui signifie que l’amour dont elle aime se déploiera dans l’espace et le temps. Intuitivement, l’Église pressant que la Mère du Fils Ressuscité – Tête du Corps – devient pour toujours, la Mère de tous les membres de ce Corps.

Voilà pourquoi, l’Église « prend Marie chez Elle » comme une mère qui prend soin, éduque et intercède.
Nous sommes loin d’une simple et respectable dévotion mariale. Nous touchons là au mystère de l’Église, dont le Concile Vatican II a voulu, que le chapitre 8 de la Constitution dogmatique « Lumen Gentium », soit consacré à Marie, mère de Jésus. Sa place est au cœur de l’Église, place unique.

Elle en est la Mère.»

Père Claude Touraille